Ouvrir un salon de coiffure : le business plan

 

idée ouvrir salon coiffure

Avant d’ouvrir votre salon de coiffure, il faut commencer impérativement par mettre en place un business plan (plan d’affaires en français).

C’est un point qui a toute son importance quand on souhaite monter un nouveau commerce et que l’on a souvent tendance à négliger. Lorsqu’il est bien réalisé, le business plan assure le succès de votre salon de coiffure en permettant par exemple l’obtention d’un crédit bancaire et les conseils de personnes qui ont de l’expérience dans le domaine.

Avoir des idées innovantes ne servirait à rien sans la mise en place d’une bonne stratégie. Le business plan se compose de plusieurs étapes :

La présentation de l’entreprise

Elle doit inclure le choix du statut juridique (voir notre chapitre consacré à celui-ci plus bas), l’idée de la création (pourquoi avoir choisi cette activité de coiffeur?), les objectifs et les investisseurs si il y en a.

La présentation du salon de coiffure

Elle doit comporter les informations suivantes : la description du salon de coiffure (mixte, homme ou femme…), son emplacement et superficie, sa capacité (nombre de bacs, nombre de postes de coiffage…) et son positionnement sur le marché (s’il est haut de gamme ou plutôt low cost).

Une étude de marché de la coiffure localement

Cette démarche permet de mieux comprendre les nouvelles tendances du marché et d’identifier les concurrents. Ainsi, il sera plus facile de cibler la clientèle et de prévoir les perspectives d’évolution de votre salon de coiffure.

Enfin, le business plan donnera des précisions sur les charges et les produits qui seront utilisés ou vendus.

business plan ouvrir salon coiffure

Ouvrir un salon de coiffure : le choix du statut juridique (Auto-Entrepreneur, SARL…)

Le choix du statut juridique doit être un acte réfléchi. Selon la rentabilité du projet estimée grâce à votre business plan, vous allez pouvoir décider quel statut adopter.

Société ou Micro-Entreprise ?

Dans le cas de l’ouverture ou du rachat d’un salon de coiffure, la création d’une société comme une SARL ou une SAS (voir leurs formes unipersonnelles que sont l’EURL ou la SASU) nous semble appropriée.

En effet, les seuils que votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser en Micro-Entreprise sont relativement bas, ce qui empêche très souvent de développer convenablement l’activité de votre salon de coiffure.

En revanche, dans le cas d’une activité de coiffeur/coiffeuse à domicile, le régime de l’Auto-Entrepreneur (déclinaison encore plus simplifiée du régime de la Micro-Entreprise) nous semble davantage adapté, l’investissement de départ n’étant pas important et les risques limités.

Quel régime fiscal et social adopter pour votre activité de coiffeur ?

statut juridique ouvrir salon coiffure

C’est l’analyse de votre situation personnelle et patrimoniale qui permettra de choisir la solution la plus avantageuse, proposant l’imposition la plus faible et la protection sociale maximale.

En dehors du cas où vous démarreriez en Auto-Entrepreneur, nous vous conseillons vivement de prendre contact avec un expert-comptable afin d’obtenir des conseils « sur mesure ».

Découvrez également nos pages :

Conseils pour ouvrir un salon de coiffure | Ouvrir un salon de coiffure sans diplôme